Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu outils | Aller au menu inter-lac | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

Accueil  >  Actualités  > Travaux réalisés en septembre 2016
Envoyer à un ami

Travaux réalisés en septembre 2016

Publié le 29 septembre 2016 - Thème : Rivières et marais

Sur les cours d’eau, priorité à la morphologie et à la continuité

A Montréverd, des travaux de restauration de cours d’eau sont notamment menés sur l’amont de l’Issoire. A proximité du bourg de St-Sulpice-le-Verdon, le cours d’eau est rectiligne et peu accueillant pour la faune et la flore aquatique.

En septembre 2016, des travaux de renaturation sont lancés pour augmenter l’espace de mobilité du cours d’eau et améliorer ainsi la dynamique de l’eau et la biodiversité. Les risques d’inondation, les usages agricoles (présence de drains sur les parcelles riveraines) ainsi que les contraintes d’entretien par la commune ont été discutés avec les acteurs concernés et pris en compte lors de ces travaux. Le chantier a nécessité l’intervention des agents du SBVGL et de la commune pour la gestion de la végétation, et d’une entreprise spécialisée pour le terrassement.

Les travaux sur la morphologie , d’un montant prévisionnel de 64 000 € HT pour l’ensemble du bassin versant en 2016, sont aidés par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, le Conseil Régional des Pays de la Loire et le Conseil Départemental de Vendée.

Enlèvement de la pelle du seuil de Villeneuve (2010) - JPEG - 921.6 ko
Enlèvement de la pelle du seuil de Villeneuve (2010)

Sur l’aval de la rivière l’Ognon, entre Pont-St-Martin et les Sorinières, le seuil de Villeneuve constituait un obstacle à la circulation des sédiments et des poissons. Après étude et concertation, la pelle de ce seuil a été retirée en 2010 afin d’améliorer le transit sédimentaire et de redonner une dynamique d’écoulements sur les secteurs situés en amont.

En septembre 2016, suite à une analyse des services de l’état, les contraintes pour le franchissement piscicole ont été résolues en échancrant partiellement le déversoir. Les travaux ont été réalisés en prenant en compte l’aspect patrimonial du site et en concertation avec les riverains et les représentants des pêcheurs.

Ces travaux sur la continuité ont coûtés 2 690 € HT pris en charge par le SBVGL avec la participation de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et du Conseil Régional.

Sur le marais de Grand-Lieu, la restauration d’une zone humide

La zone humide de la Prairie aux Orchidées sur la commune de St-Aignan-Grand-Lieu est exceptionnelle sur notre territoire de par la cohabitation de plusieurs belles espèces d’orchidées : orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora), orchis mâle (Orchis mascula), orchis tacheté (Dactylorrhiza maculata) et orchis bouffon (Anacamptis morio). Or, le recalibrage du ruisseau menaçait la pérennité de la zone humide et de ces espèces. Le SBVGL a entrepris en septembre 2016 de restaurer les fonctionnalités de cette zone humide par la renaturation du ruisseau.

Renaturation du cours d'eau de la prairie aux Orchidées à St-Aignan de Grand-Lieu (2016) - JPEG - 1 Mo
Renaturation du cours d’eau de la prairie aux Orchidées à St-Aignan de Grand-Lieu (2016)

De la pierre et des graviers ont été apportés afin de diversifier les écoulements mais aussi de rehausser le niveau du lit. Quelques trouées dans la berge ont été créées afin de faciliter l’inondabilité de la prairie, plus propice au développement des orchidées. L’équipe du SBVGL a créé quelques épis de diversification à l’aide de pieux issus de l’élagage des berges. Enfin, un ancien batardeau a été supprimé ainsi qu’un ancien passage busé, remplacé aujourd’hui par un passage à gué. Des piézomètres ont été posés afin de suivre le niveau de la nappe d’accompagnement.

Dans ce projet, c’est toute la fonctionnalité biologique du site qui a été restaurée pour un montant de 5 833 € financé par le SBVGL, l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et le Conseil Départemental de Loire-Atlantique.

 Haut de page