Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu outils | Aller au menu inter-lac | Aller aux liens divers | Aller à la recherche
Accueil  >  Le syndicat  >  Actions du Syndicat  > La réduction des pesticides
Envoyer à un ami

La réduction des pesticides

 

Les cours d’eau du bassin versant sont soumis à des pics de pollution importants, suite à l’entrainement des produits de traitement par le ruissellement des eaux de pluies.

Pour améliorer la situation, le Syndicat a tout d’abord porté assistance aux communes pour réduire l’usage des pesticides sur les zones imperméabilisées puis sur les autres espaces publics désherbés chimiquement. Dans un deuxième temps, des actions de sensibilisation du grand public ont été organisées afin d’informer et de responsabiliser le jardinier amateur, et l’inciter à des pratiques respectueuses de l’environnement.

Un plan d’action à destination des communes

Deux outils complémentaires sont proposés aux 27 communes dont le bourg est dans le bassin versant : le plan de désherbage qui cadre les pratiques des services techniques dans l’entretien des espaces publics, et la charte d’engagement qui fixe des objectifs de réduction de l’usage des pesticides.

Ces outils répondent au cahier des charges de la Cellule Régionale d’Etude de la Pollution des Eaux par les Produits Phytosanitaires (CREPEPP), et sont donc reconnus par les financeurs de matériel de désherbage alternatif.

  • Le plan de désherbage communal

En 2006 et 2007 des formations ont été organisées sur le bassin versant avec le CNFPT. Elles concernaient l’utilisation de produits phytosanitaires et la réalisation de plans de désherbage communaux. Depuis, le Syndicat propose d’accompagner les communes qui le souhaitent dans cette démarche.

Le plan de désherbage a pour vocation de formaliser les pratiques des services techniques tout en améliorant l’usage des produits phytosanitaires et en réduisant les quantités appliquées. Les zones à désherber sont tout d’abord identifiées puis hiérarchisées en fonction du risque de transfert des produits chimiques vers les eaux superficielles :

Méthode d'analyse du risque - JPEG - 56.2 ko
Méthode d’analyse du risque

Ensuite, les méthodes d’entretien sont définies en fonction des objectifs (notamment la tolérance à l’enherbement), des moyens humains et matériels disponibles, et des surfaces à entretenir. Les solutions alternatives aux pesticides sont variées : désherbage mécanique, désherbage thermique, arrachage manuel, paillage, fleurissement, enherbement, fauche tardive …

Toutes les communes concernées ont un plan de désherbage finalisé et validé en Conseil Municipal.

  • La Charte territoriale d’engagement

Complémentaire aux plans de désherbage communaux, la Charte présente un double objectif :
Fédérer les communes sur un projet commun de préservation de la qualité des eaux
Permettre aux communes de s’inscrire dans une démarche de progrès (4 niveaux d’objectifs)

En signant la charte, les communes s’engagent au minimum à réduire de 50 % les quantités de pesticides appliqués, et à utiliser durablement les techniques alternatives sur plus de 50 % des surfaces à risque fort. A ce jour, 21 communes ont signé la Charte.

  • Des journées techniques à destination des élus et techniciens des communes

Pour faciliter l’échange de savoir faire et d’expériences, le Syndicat organise des temps de rencontre destinés aux élus et agents des services techniques. La dernière rencontre s’est déroulée à Vieillevigne le 27 avril 2012 sur le thème de « l’entretien des espaces communaux par des méthodes alternatives ».

Au cours du premier trimestre 2014, 80 agents du Bassin Versant de Grand-Lieu se sont formés pour sécuriser et réduire l’usage des pesticides dans l’entretien des espaces publiques. Quatre sessions de formation de 2 jours ont été organisées par le Syndicat avec le concours du Centre National de la Fonction Publique Territoriale.

En 2015, des journées techniques ont également été proposées sur l’entretien des terrains sportifs engazonnés.

Démonstration de matériel de désherbage (27 avril 2012 à Vieillevigne) - GIF - 140.8 ko
Démonstration de matériel de désherbage (27 avril 2012 à Vieillevigne)

La sensibilisation des habitants

Panneaux routiers  - JPEG - 71.5 ko
Panneaux routiers

En 2010, le Syndicat a souhaité étendre l’action de lutte contre la pollution des eaux par les pesticides par la sensibilisation des particuliers.

Afin de valoriser les démarches communales et de sensibiliser les habitants par l’exemplarité, des panneaux routiers « Commune engagée dans la réduction de l’usage des pesticides » ont été installés sur le Bassin Versant de Grand-Lieu. De nombreuses communes ont adhéré au projet, permettant au total la pose de 70 panneaux sur le territoire.

Egalement, des temps d’échanges et de rencontre sont proposés aux habitants à travers le programme du CPIE Logne et Grand Lieu intitulé « Osons de la Jardin au Naturel ».

Les documents attachés

Document PDF - 391 ko - Publié le 2 novembre 2012

Carte des communes du bassin versant accompagnées dans leurs démarches de réduction des pesticides

Document PDF - 2.6 Mo - Publié le 2 novembre 2012

La Charte d’engagement et ses niveaux d’objectifs

Document PDF - 1.1 Mo - Publié le 26 février 2013

Plaquette sur les plans de désherbage communaux - CREPEPP

 Haut de page

Plus d'infos

Actualités

  • 18 avril 2017

    Recrutement saisonnier, arrachage de la Jussie

    Le Syndicat du Bassin Versant de Grand-Lieu (SBVGL) recrute des saisonniers pour (...)
  • 4 avril 2017

    10 ans d’actions sur le Bassin Versant de Grand-Lieu

    Le Syndicat du Bassin Versant de Grand-Lieu a fêté l’an dernier ses 10 ans d’existence. (...)