Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu outils | Aller au menu inter-lac | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

Accueil  >  Actualités  > Gestion de la flore spontanée des cimetières pour atteindre le zéro phyto
Envoyer à un ami

Gestion de la flore spontanée des cimetières pour atteindre le zéro phyto

Publié le 4 avril 2017 - Thème : Pesticides

Poursuivre l’amélioration de l’environnement au sein des cimetières.

Les cimetières sont des lieux sensibles et hautement symboliques. Non ciblés par la nouvelle réglementation, l’entretien des cimetières se fait encore par l’utilisation de produits parfois dangereux. Certaines communes souhaitent se passer de ces produits afin de préserver l’environnement et la santé de la population et des agents communaux. Pour autant, les alternatives au désherbage chimique ne permettent pas d’obtenir un résultat aussi satisfaisant que celui obtenu avec des produits phytosanitaires (coût important, technique chronophage, manque d’efficacité …).

Afin de limiter les interventions techniques et d’obtenir un rendu plus en adéquation avec les attentes des usagers, un certain nombre de communes a donc décidé de se tourner vers l’enherbement des allées et inter-tombes. Ainsi, les anciens cimetières minéralisés sont progressivement végétalisés. Gestion de la flore spontanée, apport de semis, apport de matières organiques sont les pratiques les plus fréquemment rencontrées.

Flore spontanée en bordure d'allée - JPEG - 699.1 ko
Flore spontanée en bordure d’allée

La flore spontanée ou sauvage participe à l’amélioration de la biodiversité et permet une végétalisation à moindre coût. Mais sa gestion nécessite de connaître puis de sélectionner les plantes adaptées.

Un accompagnement technique mais aussi de sensibilisation.

Une quinzaine de communes du bassin versant de Grand-Lieu a donc fait le choix de s’engager dans une démarche de gestion de la flore spontanée des cimetières, dès cette année ou à partir de 2018. Pour les accompagner, le Syndicat du bassin versant de Grand-Lieu a missionné le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement Logne et Grand-Lieu pour diagnostiquer la flore des cimetières et pour former les agents communaux à la reconnaissance des plantes.

Pour chaque commune, la gestion du cimetière sera personnalisée. Les végétaux les plus envahissants seront retirés sans avoir recours aux produits chimiques et les plantes qui embellissent le cimetière pourront être préservées.

Affichage d'information à l'entrée du cimetière des Sorinières - JPEG - 319.7 ko
Affichage d’information à l’entrée du cimetière des Sorinières

Afin de communiquer auprès de la population, des affichages expliquant la démarche du programme vont être installés à l’entrée des cimetières. Si les cimetières traditionnels ont été conçus avec des surfaces entièrement minéralisées, les nouveaux cimetières sont dorénavant organisés avec le végétal. Ce changement permet de concilier le respect de l’environnement et de la santé avec le respect des êtres disparus. Il participe à l’évolution progressive de la perception des lieux alors que notre culture laissait peu de place aux herbes spontanées considérées indésirables.