Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu outils | Aller au menu inter-lac | Aller aux liens divers | Aller à la recherche
Accueil  >  Le SAGE en actions  >  Amélioration de la qualité de l’eau  > Amélioration des pratiques agricoles
Envoyer à un ami

Amélioration des pratiques agricoles

 

L’activité économique principale sur le bassin versant est l’agriculture. La polyculture élevage est prépondérante. La viticulture et le maraîchage sont présents sur certains sous bassins versants. Ces activités entraînent des pollutions qui peuvent être classées comme étant ponctuelles ou diffuses.

L’ensemble du territoire du SAGE est classé en « zone vulnérable » au titre de la directive Nitrates. Par conséquent, les mesures réglementaires définies pour la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d’origine agricole sont mises en œuvre.

La réduction des pollutions ponctuelles

Les pollutions ponctuelles sont issues des sièges d’exploitation et peuvent être des rejets d’effluents organiques ou de produits nocifs tels que du fuel ou des pesticides. Dans le cadre des Plans de Maîtrise des Pollutions d’Origine Agricole (PMPOA), la majorité des mises aux normes pour les effluents d’élevages ainsi que pour les effluents de cave a été réalisée. Il existe également des contraintes réglementaires portant sur le stockage des carburants et des pesticides.

D’importants efforts ont été réalisés sur les pollutions ponctuelles, toutefois celles-ci sont encore observées notamment lors d’épisodes météorologiques particuliers (mauvaise portance des sols pour l’épandage, fortes pluies,..).

La réduction des pollutions diffuses

Les pollutions diffuses sont issues des pratiques sur les parcelles. Les chambres d’agriculture et les autres organismes agricoles communiquent sur l’utilisation raisonnée des intrants (engrais, pesticides).

Bandes enherbées en bordure de cours d'eau à St-Philbert de Bouaine (85) - JPEG - 473.8 ko
Bandes enherbées en bordure de cours d’eau à St-Philbert de Bouaine (85)

Ces messages couplés à des modifications de pratiques et aux obligations de la Politique Agricole Commune (PAC) comme la mise en place de bandes enherbées, permettent de limiter les pollutions diffuses sur les exploitations en polyculture élevage.

Concernant la viticulture et le maraîchage, des actions sont menées mais doivent être étendues et approfondies.

Plus d'infos

Actualités

  • 4 avril 2017

    Campagne nationale « zéro phyto »

    Depuis le 1er janvier 2017 et la mise en œuvre de la loi de transition énergétique pour (...)
  • 4 avril 2017

    Gestion de la flore spontanée des cimetières pour atteindre le zéro phyto

    Le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux Logne, Boulogne, Ognon et Grand-Lieu (...)