Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu outils | Aller au menu inter-lac | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

Accueil  >  Actualités  > 2016 – 2020 : Un nouveau CTMA sur le Bassin Versant de Grand-Lieu
Envoyer à un ami

2016 – 2020 : Un nouveau CTMA sur le Bassin Versant de Grand-Lieu

Publié le 30 septembre 2016 - Thème : Rivières et marais

Pourquoi un contrat pour les milieux aquatiques sur le Bassin Versant de Grand-Lieu ?

En 2015, le bilan du précédent CTMA ainsi qu’un diagnostic de l’état des cours d’eau du Bassin Versant de Grand-Lieu indiquait que le bon état écologique n’était pas atteint. En effet, de nombreuses perturbations des rivières sont relevées, notamment en ce qui concerne la morphologie ou la continuité écologique. Le SBVGL souhaite poursuivre les actions menées dans le précédent contrat et s’engage auprès de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne dans un nouveau CTMA. Celui-ci définit les actions à mettre en œuvre dans les années à venir en définissant des priorités aussi bien sur les cours d’eau que sur les marais de Grand-Lieu.

Quelles seront les actions à mener et quand ?

JPEG - 652.2 ko
Arbre déraciné et tombé dans la rivière

Le CTMA sur le Bassin Versant de Grand-Lieu est signé pour une période de cinq ans (2016 à 2020). Au cours de ces années, toutes les rivières du bassin versant feront l’objet d’actions, en concertation avec les élus locaux et les propriétaires riverains. Parmi les actions envisagées, on peut citer sur la partie cours d’eau :

  • la restauration de la morphologie
  • l’amélioration de la continuité piscicole (aménagement des seuils et des petits obstacles)
  • la mise en place de clôtures et d’abreuvoirs
  • la restauration des zones humides
  • l’entretien de la ripisylve
Le port dans les marais de St Lumine de Coutais - JPEG - 396 ko
Le port dans les marais de St Lumine de Coutais

En ce qui concerne la partie marais du Lac de Grand-Lieu, les priorités d’actions sont :

  • la lutte contre les espèces envahissantes (Jussie, écrevisse)
  • la réduction du piétinement des berges (clôtures et abreuvoirs)
  • le curage des douves

Qui réalisera les actions ?

Le SBVGL est le maître d’ouvrage principal du CTMA avec plus de 90 % des actions. D’autres maîtres d’ouvrages sont identifiés tels que le Syndicat d’Aménagement Hydraulique Sud Loire, les communes du Bignon, de Legé, de la Chevrolière et de Pont-St-Martin. Le montant total du contrat 2016-2020 s’élève à 2 387 572 € qui seront pris en charge à 56 % par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne (1 336 043 €) et 2.5 % (57 528 €) par le Conseil Départemental 85, également signataire. Le Conseil Départemental 44 et le Conseil Régional des Pays de la Loire contribueront respectivement à 3% (80 720 €) et 2% (52 550 €). La participation financière de ces deux derniers n’est connue que sur les deux premières années : 2016 et 2017.